Evaluer un site avec le PageRank n’est plus possible, et si on passait à autre chose ?

Le PageRank (PR) est une note donnée par Google aux sites web. Elle varie de 0 (site tout neuf pas encore noté, ou considéré comme paria par Google) à 10 (note absolument exceptionnelle, qui est par exemple celle de Facebook et Google).

Pour information, vous pouvez voir le PR d’un site en utilisant un petit plugin adapté sur votre navigateur internet (Firefox, Chrome, IE…). Cherchez PR dans la liste des plugins et extensions et vous trouverez forcément votre bonheur.
Cette note est censée refléter le niveau de notoriété d’un site. Elle indique en quelque sorte sa « valeur » sur le marché, sa puissance : un site à fort PR (supérieur à 3) a très probablement un afflux permanent important de visiteurs. Il est donc « bankable », et tout lien posé sur ce site vers un autre site aura une forte valeur, car une partie de cette notoriété sera transmise au site cible du lien.

Foule

Pour y voir plus clair au sujet de cette note :
– Une note de PR0 a PR2 correspond a des « petits sites mal référencés » (sous-entendu qui ont été lancés récemment ou qui sont sur une niche et pour lesquels le référencement n’a pas encore été spécifiquement travaillé).

– Une note de PR3 a PR4 correspond a des sites que l’on peut considérer comme respectables (anciens et/ou sur des secteurs à bonne visibilité et/ou pour lesquels des moyens non négligeables on été mis en oeuvre afin d’accroître leur notoriété).

Exemples : Armand Thiery (PR3), Zalando (PR4), Sarenza (PR4)

– Une note de PR5 a PR6 correspond a des sites d’importance (idem point précédent à un niveau plus élevé).
Exemples : Pimkie (PR5), La Redoute (PR6)

– Les notes supérieures à PR6 sont réservés aux plus gros sites du web, des incontournables.
Exemple : Amazon France (PR8), Le Monde (PR8)

Bien entendu, il est possible de manipuler le PR de son site (à la hausse) ou de celui de ses concurrents (à la baisse) en utilisant des techniques plus ou moins propres et connues des professionnels du référencement de sites web.
Malgré cela, pendant des années, la note PageRank d’un site web était considérée comme un bon indicateur de la notoriété d’un site. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, cf. cet article : « Le PageRank est-il mort ?« .

Pourquoi ? Tout simplement parce que Google a arrêté de mettre le PR à jour depuis le 4 février 2013.

[Mise à jour du 09/10/2013 : Google a annoncé que le PR ne serait pas mis à jour avant la fin de l’année, cf. cet article].
Depuis cette date, la plupart des sites web ont évolués : certains mériteraient un PR supérieur à celui qu’il ont obtenu en février 2013, d’autres inférieur, et cela dans une amplitude très importante (plus ou moins 3 points par exemple).

Nous avons pourtant tous besoin d’évaluer la « puissance » d’un site ami ou concurrent dans le cadre de nos activités professionnelles, comment faire dans ces conditions si l’on ne dispose pas d’éléments internes fiables (nombre de visiteurs uniques journalier, nombre de liens externes pointant sur ce site, taux de transformation pour un site e-commerce, liste de clients pour un site professionnel B2B, etc.) ?

Il existe une solution tout aussi simple que la note PR, et équivalente : il s’agit des notes MajesticSEO.
MajesticSEO est une société spécialisée dans l’analyse du contenu des sites web et de la valeur des liens pointant vers eux. Ce dernier point est prépondérant dans l’évaluation de la notoriété et de la « puissance » d’un site : plus un site a de liens pointant vers lui (à savoir cité sur d’autre sites web), plus il est considéré comme populaire par Google.

La bonne nouvelle est que MajesticSEO publie gratuitement, avec une fréquence de mise à jour quasi quotidienne non pas une mais deux notes (de 0 à 100) :
– Le Citation Flow : plus cette note est élevée, plus le site est considéré comme populaire. Il s’agit donc d’un critère quantitatif.
– Le Trust Flow : plus cette note est élevée, plus la qualité des liens pointant vers ce site est bonne. Ce critère décisif éclaire la note précédente car il est lui, qualitatif.

Ainsi, il est tout à fait possible d’obtenir une note Citation Flow élevée (50 par exemple) en utilisant des techniques « sales », comme  la création semi-automatisée de milliers de liens positionnés sur des sites ciblés.
Majestic détectera que ces liens ne sont pas naturels ni de qualité, et attribuera une note Trust Flow bien plus basse, de l’ordre de 10 à 15.

Sachez qu’il est très difficile pour un site web de moyenne importance d’avoir un note Trust Flow aussi élevée que celle de Citation Flow. Un Citation Flow de 30 et un Trust Flow de 20 sont des notes déjà respectables (similaires à l’ancien PR3).

En reprenant nos exemples au 27/09/2013 (PR/citation Flow/Trust Flow) : Armand Thiery (PR3/45/51), Zalando (PR4/52/34), Sarenza (PR4/57/46), Pimkie (PR5/53/30), La Redoute (PR6/57/64), Amazon France (PR8/74/83), Le Monde (PR8/73/73).

Pour voir ces deux notes très facilement et gratuitement, rendez-vous sur le site MajesticSEO et entrez l’adresse du site de la page d’accueil du site visé (attention, chaque page a sa propre note).

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.